Le Real Madrid savonné par la presse espagnole : « ils ont joué comme une petite équipe »

Auteur d’une contre-performance lamentable face au PSG mardi soir, au Parc des Princes, le Real Madrid se fait démonter dans la presse espagnole. À Madrid, et partout en Espagne, le visage affiché par les hommes de Carlo Ancelotti à Paris, fait déchaîner les journalistes.

Sur le plateau de la Cadena Ser par exemple, Madrid a pris cher. Petit tour des réactions recueillies et rapportées par nos confrères de Real-France.

Julio Pulido : « Avez-vous vu, comme tout le monde, le trou sur le côté droit du Real Madrid ? Non ? Il n’y a qu’une seule personne qui ne l’a pas vu. Une seule. Carlo Ancelotti. Comment se fait-il que l’entraîneur du Real Madrid n’apporte aucune solution ? Pas une seule. »

Jordi Marti : « Les fans du Real Madrid ne supportent pas de voir que Donnarumma est resté observateur durant tout le match. Pas un seul tir cadré pour le Real Madrid contre 25 tirs pour le PSG. Pour moi, c’est l’illustration d’une équipe incapable et lâche. Il faut viser le milieu madrilène qui a pris l’eau. »

Julio Pulido : « Si Ancelotti n’a pas de plan B parce qu’il n’y a pas réfléchi, alors il a deux problèmes. L’équipe A est en train de s’effondrer et il n’y a pas d’équipe B. Si tout le monde a vu les problèmes à droite, sur le côté de Carvajal, comment expliquer qu’il n’y ait pas eu de changements ? »

Mario Torrejon : « La condition physique des joueurs du PSG est nettement supérieure, mais le Real Madrid a plus de technique. Alors que s’est-il passé ? Beaucoup d’entre eux ont eu les jambes tremblantes. »

Anton Meana : « Le Real était incapable de changer le cours du match bien que l’on voyait un désastre. Asensio ne descendait pas, Carvajal était débordé… Je ne sais pas pourquoi Ancelotti a autant tardé à réagir. »

Jesus Gallego : « L’expression du visage de Modric au moment de sa sortie sera sur toutes les télévisions demain. Il n’en pouvait plus… »

Anton Meana : « Ancelotti doit discuter avec Asensio. Il ne peut pas vivre sur des buts contre Granada. Il avait une opportunité en or aujourd’hui, mais si l’explication était qu’il n’était pas motivé aujourd’hui… ».

De son côté, Roberto Gomez de Marca, ne s’est empêché d’en rajouter une couche : « Le Real Madrid a agi comme une petite équipe. Thibaut Courtois les a sauvés. Pour moi, le grand coupable est Ancelotti. C’est le responsable et le coupable, le match va lui coûter cher. J’ai déjà dit qu’il ne doit pas entraîner le Real l’an prochain ? Eh ba je le dis maintenant. »

Pedro Riesco : « C’est l’un des pires matchs du Real Madrid en Ligue des Champions, au-delà de l’approche de l’entraîneur et surtout de l’erreur de mettre Karim Benzema. »

Articles liés